André Blaise Essama fait tomber la statue du Général Leclerc à Douala.

L’activiste camerounais Andre Blaise Essama a remis ça. Celui qui le 22 avril dernier s’en était déjà pris au monument représentant le général français Leclerc  qui se trouve devant la poste centrale de Bonanjo à Douala au Cameroun, ce 29 aout s’est de nouveau illustré en abattant le même monument et en arrachant à travers la ville de Douala les plaques au nom de Français qui servaient d’adresses aux rues, avenues et autres boulevards.

Justifiant son geste André Blaise Essama a déclaré:
«J’ai cassé ce monument afin que le Général Leclerc rejoigne la terre de ses ancêtres en Hexagone. Car je pense bien que sa place est certainement de ce côté-là. Cette place où trônait ce monument de la honte est désormais pour nous, la place de Um Nyobe, John Ngu Foncha, Martin Paul Samba, Douala Manga Bell et bien d’autres héros nationaux. C’est un appel lancé à l’endroit de nos autorités ayant en charge la gestion de nos villes afin que les rues soient baptisées du nom de nos héros, que les monuments soient érigés en mémoire de nos martyrs»

André Blaise Essama qui se définit un patriote camerounais, cette fois ci semble avoir bien préparé de façon médiatique son geste symbolique, et prenant des photos à l’endroit où trônait le monument du général Leclerc il a déclaré: “J’ai décidé de rendre un hommage original à Mes Héros Nationaux…quitte à aller en Prison pour ça ” En avril dernier, il avait en effet été emprisonné pendant quelques jours pour “destruction de biens publics” avant d’être remis en liberté.

Source: http://cotedivoireinfo.wordpress.com/